Archives de l’auteur

Le journal de Philippe VIGIER : retour sur l’année 2018

Je vous invite à prendre connaissance de mon journal, publié en décembre 2018, en cliquant sur ce lien :

https://fr.calameo.com/read/005558285c6c26bbf12b1

Il vous rend compte de l’année 2018, tant à l’Assemblée nationale qu’en circonscription.

 

 

Lire la suite

Les conditions d’une vraie consultation pour rétablir la confiance avec les Français, interview, 19 décembre 2018

Le 19 décembre j’étais interviewé par Radio Orient au sujet de la promesse faite aux gilets jaunes par le président de la République d’une grande consultation nationale.

Cette consultation se fera sous l’égide de la commission nationale de débat public.

Avec les députés du groupe Libertés et Territoires que je préside, je serai vigilant aux qualités de cette consultation car il est essentiel de réinventer un temps démocratique de respiration et de proximité pour le débat, la concertation, l’explication, mais aussi le suivi et l’évaluation.

Le lien de confiance, largement rompu, doit être recréé par une vraie consultation, à la manière de ce que pratiquent les élus de terrain dans le cadre de visites ou de réunions de quartiers.

INTERVIEW  Je vous invite à suivre mon intervention sur le lien suivant :

https://www.radioorient.com/news/le-journal-en-francais-du-matin-19-12-18-32833

Lire la suite

Discours de Philippe Vigier à l’Assemblée nationale, face aux réponses apportées à la crise des gilets jaunes, 13 décembre 2018

« Monsieur le Premier Ministre,

La colère était sourde, elle vient d’exploser dans un fracas assourdissant….

Elle a fait remonter à la surface, d’un jaillissement soudain, désordonné, ce qui était subi en silence depuis trop longtemps…

Sur les ronds-points, dans nos villes, nos villages et nos campagnes, ces hommes et ces femmes en « gilets jaunes » parlent toutes et tous du sentiment de ne compter pour rien, de mener une existence sans perspectives, d’être assigné à résidence et de voir, au loin, le monde avancer sans eux.

Dans ces rassemblements inédits, spontanés, chaque histoire personnelle est racontée avec émotion, chaque récit de ces vies faites de sacrifices est comme un miroir tendu à la souffrance de l’autre.

Car ce cri de colère est avant tout l’expression d’une souffrance, celle de la France périphérique, décrite par Christophe Guilluy, que nous voyons toutes et tous dans nos territoires.

Nous voyons dans nos territoires une France qui courbe l’échine avec pudeur et dignité sous le poids des devoirs, des impôts, de l’ingratitude et des humiliations qu’elle subit.

Nous voyons une France qui travaille mais qui ne s’en sort pas, qui compte chaque sou, et dont les fins de mois commencent toujours plus tôt, des hommes et des femmes qui vivent avec l’angoisse du frigo vide, et croulent sous les factures et les dettes.

Ils ont le sentiment de vivre moins bien que leurs parents et n’arrivent plus à se persuader que l’avenir sera meilleur pour leurs enfants, auxquels ils n’ont même plus les moyens d’offrir des joies simples.

Nous voyons des mères seules qui, malgré leur courage et leurs deux boulots, n’ont plus les moyens de faire garder les enfants.

Nous rencontrons chaque jour des familles que des licenciements brutaux ont brisé ou qui vivent tous les jours dans la hantise du chômage et la peur du déclassement.

Nous accueillons dans nos permanences des personnes retraitées, qui nous disent, la gorge nouée, les yeux embués, qu’ils n’y arrivent plus et qu’il ne reste rien du fruit du travail de toute une vie.

Nous voyons enfin des territoires laissés à l’abandon, dont les tissus industriels sont souvent exsangues, des territoires dont les habitants sont confrontés aux pires difficultés en matière d’accès aux services publics, aux soins, aux transports, au numérique ou à la téléphonie mobile, et ces fractures ne sont toujours pas résorbées et se sont même aggravées… Ils sont parfois venus y habiter car ils n’avaient pas le choix, et voient avec fatalité les métropoles concentrer toujours plus de richesses et les services publics déserter leur territoire.

Ils sont saisis par la crainte de basculer dans l’oubli, de voir leur mode de vie s’éteindre, d’être comme effacés par l’histoire.

Non, monsieur le Premier ministre, nous ne nous étions pas lâchement habitués à cette souffrance des plus fragiles, comme l’a dit le Président de la République.

Beaucoup de parlementaires sur tous ces bancs, et en particulier au sein du groupe « Libertés et Territoires », n’ont cessé de vous dire depuis 18 mois que nous voyions une France qui demande à être écoutée et respectée, oui, écoutée et respectée !

Car elle n’entend plus dans nos discours qu’un lointain brouhaha, persuadée que nous ne parlons plus que de nous et pour nous.

Comment, d’ailleurs, lui donner tort ? D’un côté, la frénésie des petites phrases, le tumulte des querelles politiciennes grossis par la loupe médiatique, enfiévrés par l’instantanéité des réseaux sociaux et l’information en continu, et les élites qui, depuis les salons parisiens, expliquent ce qu’il est bon de penser.

De l’autre, la vie quotidienne des Français, la réalité crue, sans fard, celle de la peur d’être broyés par la marche implacable de la mondialisation. Jamais le fossé n’a été aussi grand… et il s’est creusé élections après élections, comme le montre la progression de l’abstention. Il s’est creusé jusqu’à l’écœurement, jusqu’à se muer en une profonde crise démocratique et à faire émerger des aspirations nouvelles, souvent légitimes, portées par le mouvement des « gilets jaunes ».

Souvent légitimes car jamais les Français n’auront tant souffert du sentiment lancinant que ceux qui exigent d’eux tant d’efforts s’accordent, entre eux, faveurs, largesses et privilèges.

Jamais notre légitimité à parler pour celles et ceux que nous représentons n’aura été autant contestée.

Oui, nous donnons aujourd’hui le sentiment de parler au nom d’une France qui ne croit plus en nous, qui a même cessé de se demander depuis longtemps ce que nous pouvions encore faire pour elle.

A cela s’ajoute le sentiment que l’Europe est naïve, qu’elle ne protège pas, voire qu’elle est imprudemment ouverte aux vents de la mondialisation, le sentiment que l’Etat pèse sur nos vies avec une bureaucratie tatillonne et une complexité toujours plus grande, le sentiment, enfin, que les élus locaux n’ont plus aucun moyen d’agir et qu’ils ne font plus que gérer la pénurie.

Aussi, dans ce climat de défiance inédit, dans ce moment historique, notre groupe considère que la motion de censure sur laquelle notre assemblée est aujourd’hui amenée à se prononcer revêt une importance solennelle.

Elle soulève, selon nous, une question fondamentale, qui exige de chacune et chacun d’entre nous que nous sortions des postures et que nous regardions la situation avec honnêteté et lucidité : l’actuelle majorité est-elle responsable de la crise actuelle ?

Au groupe « Libertés et Territoires », nous considérons que les racines de cette crise sont, en vérité, extrêmement profondes. Il y a, aux origines de la colère qui s’exprime dans le pays, un ressenti social, malheureusement étouffé depuis trop longtemps, depuis plus de 40 années…

Il y a aussi le malaise d’hommes et de femmes qui ne trouvent plus leur place dans le monde actuel, auquel fait écho le sentiment d’abandon de celles et ceux qui vivent dans les territoires isolés, que ce soit les banlieues, les campagnes, les territoires ultra-marins, montagnards et insulaires… Il y a enfin la fatigue, la lassitude et la défiance d’un pays qu’alternance après alternance, les majorités qui se sont succédées ont éreinté par leurs errements, leurs renoncements, leur manque de courage et même leurs mensonges.

Nous avons par conséquent une forme de responsabilité collective qui doit toutes et tous nous appeler à l’humilité et à la responsabilité.

A cet égard, je dis avec force que l’actuelle majorité ne saurait être tenue responsable de 40 années de défaillances collectives et le devoir d’honnêteté aurait dû conduire ceux qui ont déposé cette motion de censure à le dire plus clairement.

Cette motion de censure, dont nous savons qu’elle ne sera pas adoptée, soulève une autre question fondamentale : quelle est son utilité pour la vie quotidienne des Français ?

Je vois parfaitement l’utilité de cette motion de censure pour Jean-Luc Mélenchon, qui s’offre une tribune politicienne dans sa croisade contre les institutions, dont il s’est pourtant accommodé dans sa vie politique !

J’en vois également l’intérêt pour une majorité hors-sol et à la recherche d’un second souffle qui pourra expliquer doctement que non, elle ne s’est pas trompée, mais qu’elle n’est pas allée suffisamment loin et suffisamment vite.

En revanche, je n’arrive pas à voir à quoi elle servira pour les Français, que vous transformez malheureusement en figurants d’un spectacle aussi bruyant que futile, dans un hémicycle presque vide !

Et je crois que ce spectacle est d’autant plus désolant que la France vit actuellement une tragédie avec l’attentat de Strasbourg et que les circonstances auraient dû imposer un moment d’apaisement national.

Enfin, notre groupe considère qu’une motion de censure n’est pas la réponse adaptée à la crise actuelle.

Il faut un changement de cap, pour apporter des réponses fortes à la question sociale et la question territoriale.

Aussi, pour toutes ces raisons, le groupe « Libertés et Territoires » ne votera pas cette motion de censure.

Pour autant, nous le disons avec la plus grande clarté : notre abstention n’est en aucun cas – non, en aucun cas, – un blanc-seing donné à la politique du Président de la République et de cette majorité, qui a considérablement aggravé les souffrances du pays.

Oui, la politique que vous menez depuis 18 mois a laissé sur le bord du chemin les plus fragiles, en privilégiant l’allégement de la fiscalité sur le capital, au détriment du pouvoir d’achat des classes moyennes et des plus modestes et de l’indispensable solidarité à l’égard des plus fragiles.

Oui, vous avez agi comme si la France était une start-up, l’Elysée un conseil d’administration, et privilégié des logiques de performance et de comptabilité, alors que vous auriez dû davantage soutenir nos savoir-faire, qu’ils soient industriels, agricoles, ou artisanaux.

Oui, depuis 18 mois, vous avez opposé l’arrogance et le mépris du « nouveau monde » à la désespérance des Français, mais monsieur le Premier ministre, il n’y a pas de « gens qui ne sont rien » : il y a uniquement le peuple, « orphelin, pauvre, intelligent et fort, placé très bas, et aspirant très haut », comme l’écrivait Victor Hugo.

Depuis 18 mois enfin, vous avez considérablement aggravé la fracture territoriale en donnant les clés de la France à la technostructure, en faisant en sorte que les décisions soient prises de Paris, par Paris et pour Paris, en méprisant le Parlement, les corps intermédiaires et les territoires, ainsi que les élus qui les représentent et qui se battent au quotidien pour faire face au désengagement de l’Etat.

Le Président de la République a souhaité répondre à la crise que sa politique a amplifiée, en s’adressant lundi à la Nation. Il a fait son mea culpa : nous lui en donnons acte.

Il a également décrété l’état d’urgence économique et sociale, ce que nous saluons, même si nous estimons cette réaction trop tardive.

Nous reconnaissons qu’il a apporté des réponses significatives sur la question du pouvoir d’achat, réclamées de longue date par notre groupe, même si nous avons des interrogations importantes sur les contours des dispositifs prévus et sur leur financement.

Nous aurions souhaité augmenter davantage les bas salaires, en supprimant l’intégralité des cotisations salariales pour les salaires au niveau du SMIC.

Vous avez fait un autre choix avec la prime d’activité : j’y vois la main de Bercy, qui tente déjà de tout défaire.

Avec ce choix, le compte n’y sera pas : tous les travailleurs au SMIC ne toucheront pas les 100 euros promis, puisqu’ils ne touchent pas tous la prime d’activité.

En outre, nous regrettons profondément que vous n’ayez pas réindexé le montant des retraites sur le coût de la vie, comme nous le demandions.

Enfin, je propose la tenue d’une conférence annuelle sur les salaires, ainsi qu’un débat annuel au Parlement sur l’état de la France, afin de poser un regard sans complaisance sur la situation économique et sociale du pays.

Nous avons également pris acte – non sans une certaine surprise – de la volonté d’Emmanuel Macron d’organiser un large débat porté par les maires dans nos territoires.

Je dois vous le dire avec franchise, monsieur le Premier ministre : le groupe « Libertés et Territoire » est particulièrement prudent, voire sceptique sur la sincérité d’Emmanuel Macron de conduire cette démarche jusqu’au bout !

Comment votre majorité, qui regarde avec dédain l’ancien monde, celui des élus enracinés dans leurs territoires, pourrait, tout à coup, s’appuyer sur les territoires pour transformer profondément la France ?

Comment le pourrait-elle alors même que sa politique a nourri la défiance des territoires depuis des mois ?

Pourtant, il s’agit du seul levier pour transformer profondément le pays, comme s’y était engagé Emmanuel Macron, car la croissance de demain se fera dans les territoires, les solidarités de demain s’inventeront dans les territoires, et ils doivent être soutenus pour donner la pleine mesure de leur potentiel.

Les Français y vivent, ils s’y identifient : il s’agit de la clé de l’avenir du pays, il s’agit d’une première réponse à la recherche d’identité à laquelle le pays est aujourd’hui confronté.

Monsieur le Premier ministre, Je vous le dis solennellement : vous n’aurez pas, et nous n’aurons sans doute plus d’autres occasions de réformer le pays. Il est par conséquent crucial, vital, que ce débat ne soit pas un faux-fuyant ! Il doit déboucher sur plus de libertés pour nos territoires, afin de parvenir à des solutions concrètes pour améliorer le quotidien des Français.

Vous parlez de sauver la planète mais il faut 8 ans pour faire une ferme photovoltaïque et 7 pour une unité de méthanisation !

Vous parlez d’accès aux services publics et à l’éducation, mais il faut au moins 7 ans pour la rénovation d’une ligne ferroviaire, 10 ans pour réaliser 3 kilomètres de déviation et 6 ans pour construire un lycée !

Vous parlez d’emploi, de formation professionnelle mais que dire des contrats de plan Etat-Régions dont le niveau d’exécution et les crédits de paiement de l’Etat n’ont jamais été aussi faibles ?

Vous parlez de logement et de mobilité mais que dire des SCOT, qu’il faut 4 ans minimum pour mettre en place ?

Pour que ce débat soit utile, annoncez aujourd’hui que vous allez décider d’un vrai choc de décentralisation, et confier aux territoires de nouvelles responsabilités ! Annoncez un moratoire de 12 mois sur la fermeture de nos écoles, de nos maternités, de nos trésoreries, de nos tribunaux !

Annoncez que vous allez déconcentrer les services de l’Etat afin qu’il réinvestisse les territoires les plus fragiles ! Annoncez que vous allez suspendre l’application du cortège de normes et de nouvelles contraintes qui entravent l’action des territoires au quotidien !

Annoncez la suppression des schémas qui se sont empilés au fil du temps et mutualisez les agences. Nous avons besoin d’un Etat stratège, fort sur le régalien : l’actualité douloureuse montre que l’ennemi terroriste islamiste est encore prêt à frapper.

Nous avons besoin de territoires libres de créer, d’agir, d’imaginer, agiles, avec pour seul but l’efficacité au service des Français, au plus près de ce qu’ils vivent au quotidien et de leurs besoins.

Il faut pour cela confier aux régions l’intégralité de la formation professionnelle, la politique de l’emploi, la gestion des aides européennes et notamment le 2ème pilier de la PAC, la gestion des aides économiques, de l’ADEME et des agences de l’eau !

Je propose par ailleurs de supprimer les bras armés de la technostructure que sont les ARS, les DRAC ou les DREAL et les DIR et de mettre fin à la saignée des services de l’Etat dans les départements.

Il faut également confier aux départements toute la politique du handicap, du logement, des routes nationales, de la cohésion sociale, et les décharger de la gestion des mineurs non accompagnés et du RSA, qui doit être prise en main par l’Etat. Il faut enfin doter les collectivités territoriales d’une capacité à adapter les lois nationales aux spécificités locales, mais aussi d’un pouvoir d’expérimentation, d’un pouvoir réglementaire et d’une vraie autonomie fiscale.

Car la situation n’est pas la même en Mayenne, en Alsace, en Corse, dans les Hautes-Pyrénées ou à Wallis-et- Futuna !

Oui, osons la confiance et la liberté qui peuvent aller jusqu’à l’autonomie politique et décisionnelle, comme le demande la Corse et comme cela pourrait profiter à de nombreux territoires.

Permettez au Parlement d’être la caisse de résonnance des territoires, en lui confiant l’évaluation et le suivi de ce processus !

Monsieur le Premier ministre, Nous sommes prêts à vous accompagner si vous faites ces choix.

La colère et la désespérance sont venues des entrailles de notre pays. Ce sont aussi des entrailles du pays, les territoires, dont viendront les solutions pour un nouveau contrat démocratique et social et pour regarder à nouveau l’avenir avec confiance.

Je vous remercie. »

VIDEO  Je vous invite à retrouver mon intervention en direct de l’Assemblée nationale sur le lien suivant :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7088185_5c12791d5ed68.1ere-seance–motion-de-censure-deposee-en-application-de-l-article-49-alinea-2-de-la-constitution-13-decembre-2018?timecode=8080099

Lire la suite

La crise sociale et politique analysée sur FR3 Centre-Val de Loire, 9 décembre 2018

MEDIA
DIMANCHE 9 DECEMBRE DE 11 A 12 HEURES :

Je vous invite à suivre le débat en direct, à partir de 11 heures, dans Dimanche en politique sur France 3 Val de Loire qui consacre une émission spéciale pour comprendre la montée en puissance de la colère dans le pays. Au-delà des faits et de l’actualité, il sera question de la sortie de crise : comment les politiques, le Gouvernement et le Président de la République peuvent-ils maintenant renouer le dialogue avec une population française qui, à 72%, soutient la vague jaune ?
Parmi les nombreux invités :
• Nicolas Sansu, maire de Vierzon PCF
• François Bonneau, président du conseil régional PS
• Caroline Janvier, député du Loiret LaREM
• Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France
• Charles de Gevigney, conseiller régional Rassemblement National
Philippe Vigier, député d’Eure et Loir, président du Groupe « Libertés et Territoires » à l’Assemblée nationale
• Pierre Allorant politologue
• Michèle Collombel, consultante en stratégie militante
• Bruno Berger, Alternative Police Loiret  et
Des Gilets jaunes.

Lire la suite

Face à la crise, il fallait aller plus vite, et maintenant, il faut aller plus loin !

Rencontre Philippe Vigier et les Gilets jaunes

Le 4 décembre, j’étais l’invité du jour sur Radio Intensité et vous pouvez réécouter mon intervention grâce au lien ci-dessous.
http://intensite.net/podcast/players/invite/invite.html

La veille au soir, avec Hervé Morin, président des Régions de France, et en tant que président du Groupe « Libertés et Territoires » à l’Assemblée nationale, j’étais reçu par le Premier ministre afin de lui formuler nos propositions pour une sortie de la crise sociale et territoriale que connaît notre pays.

Elles portent sur trois axes :
Instaurer un moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant prévue au 1er janvier 2019 et bloquer plus globalement le prix de l’énergie (hausse du prix de l’électricité annoncée)


Redonner du pouvoir d’achat aux français avec des actions rapides (agir sur le SMIC, rétablir l’indexation sur l’inflation des pensions de retraites, mensualiser la Prime Pour l’Emploi, supprimer la réforme prévue du contrôle technique automobile)


Restaurer le prêt à taux zéro pour le logement et pouvoir en créer un spécialement pour permettre le financement de l’achat d’un véhicule propre.

Je comprends la colère des gilets jaunes dont j’ai reçu une délégation à ma permanence parlementaire le jeudi 29 novembre et je les soutiens. Leurs revendications reflètent les fractures de nos territoires et sont aussi une réponse à l’arrogance du pouvoir présidentiel et le centralisation qui l’accompagne.

Néanmoins, je le redis,  les violences commises samedi 8 décembre à Paris sont intolérables.

La déclaration du premier ministre contient des annonces qui arrivent bien trop tard.

Je le redis, comme je l’ai formulé à la tribune de l’Assemblée nationale ce 4 décembre, face à la crise sociale, politique, »il fallait aller plus vite et il faut aller plus loin ».  Des propositions sur le pouvoir d’achat doivent suivre au plus vite !

Lire la suite

1er novembre : la journée consacrée aux commémorations du Souvenir Français

Avec Anny Piétri, sous-préfète de Châteaudun, Alain Venot, maire, et de nombreuses personnalités militaires et civiles, j’ai rendu hommage au sens du devoir des soldats morts pour la France et pour  le respect de ses valeurs.

Tout en saluant le dévouement des bénévoles adhérents au Souvenir français, j’ai le plaisir d’en rappeler les missions  : entretenir les carrés et les tombes, les fleurir, honorer ces morts pour la Patrie et transmettre leur souvenir aux jeunes générations.

Cet hommage nous a conduits au Carré du Souvenir dans le cimetière Saint Jean, puis au cimetière du Champdé, devant le monument érigé en l’honneur des morts aux combats d’octobre 1870,   puis devant la plaque du volontaire irlandais Williams Hopkins et face au Carré militaire du Souvenir français des victimes de 1914-1918.

Cérémonie du Souvenir français, Châteaudun, 1er novembre 2018

 

 

 

Lire la suite

Explication du vote d’absention du groupe Libertés et Territoires, 23 octobre 2018

Le groupe Libertés et Territoires que je préside s’est abstenu, mardi 23 octobre, lors du vote de la première partie de la loi de finances 2019.

En effet, dans le contexte d’augmentation de la dette, de réformes structurelles seulement esquissées, de prélèvements obligatoires très élevés et d’absence de réponse à l’urgence sociale brûlante, notre groupe ne pouvait qu’ainsi  se positionner.

Notre seule boussole est l’intérêt général et les quelques avancées sont bien menues face aux attentes des territoires, face à la justice sociale et à la transition écologique.

Je vous invite à retrouver mon explication de vote sur le lien suivant ( de 1:39:48 à 1:45:07) http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6791324_5bcf19583b277.1ere-seance–questions-au-gouvernement–loi-de-finances-pour-2019-premiere-partievote-solennel-23-octobre-2018

Philippe Vigier, nouveau président du groupe parlementaire Libertés et territoires

Lire la suite

Intervention de Philippe Vigier devant les maires de l’Indre sur l’accès aux soins, 19 octobre 2018

Philippe Vigier et l'accès aux soins devant les maires de l'Indre

A l’invitation de mon ami Marc Fleuret, conseiller départemental, je me suis rendu à Châteauroux pour intervenir après l’assemblée générale des Maires de l’Indre sur la problématique de l’accès aux soins et de l’application du plan Santé.

Je remercie chaleureusement les élues et les élus de la qualité de nos échanges sur un thème essentiel dans un territoire, lui aussi durement frappés par la désertification médicale d’autant que la maternité du Blanc ferme.

L’accès aux soins constitue une fracture territoriale terrible qu’il faut traiter d’urgence ! Tous les acteurs, et en particulier l’État, doivent maintenant se mobiliser pour permettre  très vite un meilleur accès aux soins dans les territoires !

Lire la suite

LIBERTÉS ET TERRITOIRES, le nouveau groupe parlementaire – 17 octobre 2018

Assemblée nationale : le nouveau groupe parlementaire Libertés et territoires

C’est officiel depuis le 17 octobre : le huitième groupe parlementaire, libertés et territoires, est né.

Il réunit des femmes et des hommes libres, indépendants, qui défendent une organisation territoriale plus décentralisée car mieux à même de répondre aux problématiques environnementales, économiques et sociales que vivent ou subissent nos concitoyens.

La défense des valeurs républicaines, l’exigence de cohésion sociale, une réelle décentralisation politique, la volonté d’œuvrer à un développement respectueux des hommes, des écosystèmes et des ressources et l’attachement indéfectible au projet européen constituent le socle de cette nouvelle force, européenne, humaniste qui incarnera la défense des Libertés et des territoires à l’Assemblée nationale.

Ses co-présidents sont :

  • Bertrand PANCHER, député de la 1ère circonscription de la Meuse,
  • et moi-même, député de la 4ème circonscription d’Eure et Loir.

Ses autres membres :

  • Jean-Félix ACQUAVIVA 2ème circonscription de Haute Corse
  • Sylvain BRIAL 1ère circonscription de Wallis et Futuna
  • Michel CASTELLANI 1ère circonscription de Haute Corse
  • Jean-Michel CLEMENT 3ème circonscription de la Vienne
  • Paul André COLOMBANI 2ème circonscription de la Corse du sud
  • Charles DE COURSON 5ème circonscription de la Marne
  • Jeanine DUBIE 2ème circonscription des Hautes Pyrénées
  • M’Jid EL GUERRAB 9ème circonscription des Français établis hors de France
  • Olivier FALORNI 1ère circonscription de Charente-Maritime
  • Yannick FAVENNEC 3ème circonscription de la Mayenne
  • François Michel LAMBERT 3ème circonscription des Bouches du Rhône
  • PauL MOLAC 4ème circonscription du Morbihan
  • Sylvia PINEL 2ème circonscription de Tarn et Garonne
  • François PUPPONI 8ème circonscription du Val d’Oise

 

 

Lire la suite

Mon invité, Benoît Cœuré, avec les acteurs économiques du sud de l’Eure et Loir, le 4 octobre

Philippe Vigier accueille les acteurs économiques du sud de l'Eure et Loir

Une partie de la journée que monsieur Benoît Cœuré, un des membres du directoire de la BCE, m’a fait l’honneur de consacrer au sud du département, s’est déroulée sur le site du Campus les Champs du Possible.

D’abord, les startups du Village By CA accueillies au campus de Châteaudun ont pitché devant la délégation qui l’accompagnait : deux journalistes économiques et financières des Echos et du Financial Times, Bernard Cherlonneix, directeur départemental de la Banque de France, Sylvain Reverchon, directeur de la DDT, Laurence Lebrun-Renoult, directeur général et Hervé Leroux, directeur général adjoint de la Caisse régionale du Crédit agricole Val de France et des élus.

Je remercie de leur disponibilité les startups qui ont partagé leurs projets et leurs activités innovantes avec les personnalités, Agri rescue, Géovil, Irricam, MST Connexion, Samsys et Tip Tap PRO. Les problématiques de l’accompagnement financier des startups ont bien sûr été abordées.

La journée se clôturait par une conférence dans l’amphithéâtre où étaient réunis 150 participants dont madame Sophie Brocas, préfète d’Eure et Loir, les directeurs départementaux de la Banque de France et de la DDT, la direction de la caisse régionale de Crédit agricole Val de France, les présidents des trois chambres consulaires, le président du groupe SCAEL…

Après l’analyse passionnante des indicateurs financiers et européens, Benoît Cœuré a évoqué les risques liés aux guerres commerciales, au Brexit… Pourtant la croissance se rétablit en Europe où tous les territoires ne s’en emparent pas de la même façon. La politique monétaire ne peut pas tout puisque le choix du développement appartient aux élus.

Je remercie les très nombreux acteurs économiques et les élus qui ont participé à cette brillante conférence sur les entreprises et l’Europe.

Pendant le pitch des startups devant les personnalités autour de Benoît Coeuré

Madame la préfète d'Eure et Loir conclut la conférence Europe et entreprises

les personnalités devant les startups au campus de Châteaudun

 

 

 

 

 

Je sais ce que je dois aux équipes administratives et techniques qui ont contribué au succès de ces moments.

A chacune, chacun, merci !

 

Lire la suite

Mon invité, Benoît Cœuré, membre de la BCE avec la jeunesse dunoise, le 4 octobre 2018

Avec de très nombreux élus de Cloyes Les Trois Rivières, j’ai eu le grand honneur d’accueillir monsieur Benoît COEURÉ, membre du Directoire de la Banque Centrale Européenne pour une journée dans le sud de l’Eure et Loir.  Deux journalistes de quotidiens économiques et financiers, les Echos et le Financial Times l’accompagnaient.
Après la présentation du Prieuré d’Yron et la visite privée de l’usine Vorwerk Semco, Benoît COEURÉ a, comme il le souhaitait, associé à sa journée la jeunesse.

 

 

 

Benoît Coeuré et Philippe Vigier accueillis par les lycéens, 4 oct 2018

Accueil par la direction du lycée de Nermont, Châteaudun, 4 oct 2018

l'Europe au coeur des échanges entre Benoît Coeuré et les lycéens de Châteaudun

 

 

 

 

 

La rencontre a lieu dans l’amphithéâtre du LEAP de Nermont Site de Châteaudun – Site de Nogent Le Rotrou, tout juste suffisant pour réunir les lycéens et enseignants du Lycée Emile Zola et du Lycée Professionnel Jean-Felix Paulsen.
Questions et discussions ont été très agiles : la BCE dans l’Union européenne, les défis de l’Union européenne, les institutions européennes, la monnaie européenne…
Je renouvelle mes chaleureuses félicitations aux lycéens et responsables qui les accompagnaient, tant pour la qualité de l’accueil réservé à monsieur Benoît Cœuré que pour vos interventions.
Vous êtes un bel exemple de mobilisation de la jeunesse sur les questions européennes !

 

Lire la suite

Prise de fonction de la nouvelle Sous-préfète, 1er octobre 2018

le salutaux porte-drapeaux avec la nouvelle sous-préfète de Châteaudun

Très belle et bonne nouvelle que l’arrivée de madame Anny PIETRI, la nouvelle sous-préfète de l’arrondissement de Châteaudun !

Personnalités militaires et civiles, personnels administratifs, nous étions nombreux à nous réunir devant le Monument aux Morts de Châteaudun, en présence des porte-drapeau, pour la cérémonie de sa prise de fonction officielle.

Dès l’après-midi, je le recevais à ma permanence parlementaire pour aborder ensemble les problématiques de notre territoire.

 

Lire la suite

Une foire-expo très réussie à Châteaudun, les 29 30 septembre

Si le Congrès des maires d’Eure et Loir ne m’a pas permis de participer à l’inauguration officielle des animations proposées par les artisans et commerçants de la région dunoise, je leur ai consacré la plus grande partie de mon après-midi  samedi 29 septembre !

Foire commerciale et artisanale au niveau de la Halle, brocante et exposition des Artistes euréliens sur la place du 18 octobre et braderie des commerçants de l’UCIA, j’ai tenu à saluer chacun des acteurs économiques et culturels qui avez programmé ces animations !

Je vous renouvelle mes remerciements pour votre accueil et votre professionnalisme !

Avec les exposants sur la foire expo de Châteaudun, 30 septembre 2018Avec des exposants sur la foire de Châteaudun

 

 

Lire la suite

Au congrès des maires d’Eure et Loir à Nogent le Rotrou, 29 septembre 2018

L’association des maires d’Eure et Loir, l’AMF 28, présidée par Gérard Hamel, a tenu son congrès à Nogent le Rotrou, sur un thème d’une grande actualité, le patrimoine.

Après la présentation de la Fondation du patrimoine par Léa Trouilloux, j’ai apprécié les riches pistes de réflexion de Benoit de Sagazan sur l’avenir de notre patrimoine religieux.

Face au doute et au découragement des élus locaux, Gérard Hamel a rappelé que communes et maires sont toujours le « cœur palpitant de notre pays » mais qu’ils doivent être écoutés et qu’il faut leur faire confiance. C’est aux élus de s’emparer du destin de leur commune, disait très justement Sophie Brocas, préfète d’Eure et Loir, avant que la médaille pour 37 années de maire ne soit remise à Claude Térouinard, résident du Conseil départemental.

 

Au congrès de smaires d'Eure et Loir à Nogent le Rotrou, 29 septembre 2018Avec le secrétaire géénral de la Préfecture et Françoise Hamelin, conseillère départementale, 29 septembre 2018

Lire la suite

Echanges très riches et d’actualité avec les artisans de la CAPEB, 28 septembre 2018

A l'assemblée générale des artisans du bâtiment d'Eure et Loir, 28 septembre 2018

A l’invitation de la CAPEB d’Eure et Loir, présidée par Gaël Berre, j’ai participé à son assemblée générale dans les locaux de Groupama à Chartres.

En présence de Dominique Proux, directeur des relations institutionnelles et européennes, et de Guillaume Kasbarian, nous avons entendu des artisans inquiets alors que la reprise s’amorce dans le secteur du bâtiment.

Leurs inquiétudes sont fondées face au CITE, à l’apprentissage, au micro-entrepreneuriat, à l’installation, au prélèvement à la source, au coût des transports…

Vous le savez, vous pouvez compter sur ma combativité.

Lire la suite

Les exploitants de carrières : des savoir-faire reconnus et des installations innovantes, 28 septembre 2018

La Société des matériaux de Berchères les Pierres, S.M.B.P., vient de fêter ses 40 années par une journée festive très suivie !

Et vendredi dernier, je visitais le site de LafargeHolcim sur le site de la carrière de Prasville où j’ai appréhendé les spécificités de ce centre de production de granulats qui accueille aussi des matériaux inertes en double frêt, dans le cadre de son engagement dans l’économie circulaire.
La qualité des matériaux extraits permet leur substitution aux granulats alluvionnaires et donc la croissance de la part de la production sur le marché du béton.
L‘installation de la toute nouvelle centrifugeuse permet d’améliorer le recyclage des eaux de lavage des matériaux et de réduire la consommation d’eau, un engagement fort pour préserver la ressource en eau de la nappe de Beauce. Les boues sont ensuite utilisées pour remblayer le site exploité avant de remettre les horizons supérieurs de terres stériles et végétales qui permettent un retour à la vocation agricole et à la vocation écologique, grâce à une convention signée avec le Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire.
Nous avons aussi abordé la problématique du transport routier et ferroviaire vers la région parisienne et le Grand Paris.

En visite de la carrière de la Société des matériaux de Beauce à PrasvilleAvec les responsables du site d'extraction de Prasville

 

 

Lire la suite

C’est la rentrée des étudiants BTS SNIR accueillis au Campus, 24 septembre 2018 !

rencontre avec les étudiants du BTS SNIR au campus, Châteaudun, 24 septembre 2018

Ce matin, avec l’équipe du campus Les Champs du Possible Xavier Beulin, j’ai eu le plaisir d’accueillir les étudiants en première année du BTS systèmes numériques, option informatique et réseaux du lycée d’enseignement agricole et professionnel de Nermont.

Ils étaient accompagnés du directeur, Xavier Marin, et de quelques formateurs.

Partager un café, leur souhaiter un beau parcours sur leurs deux années de formation en alternance étaient les deux objectifs majeurs de cette première visite sur le campus où ils auront tant l’occasion de revenir !

Lire la suite

Inauguration de l’école Caniaux à Châteaudun, 22 septembre 2018

L’école élémentaire Caniaux  de la ville de Châteaudun a été officiellement inaugurée samedi 22 septembre, en présence de Alain Venot, maire, de Sihame Khalil, adjointe à la jeunesse et à l’enseignement et de Alice Baudet, conseillère départementale.

Les locaux spacieux, lumineux  et fonctionnels font de ce site un très bel outil dédié à l’éducation et à l’enseignement donnés à nos jeunes.

Belle année scolaire à chacune, chacun !

L'inauguration officielle des travaux de l'école de Châteaudun, 24 septembre 2018présentation des travaux dans l'école Caniaux, Châteaudun, 22 septembre 2018

 

Lire la suite

Signature du contrat territorial de santé de la communauté professionnelle de santé Sud 28, 22 septembre

pendant la présentation du contrat territorial de santé pour le sud de l'Eure et Loir

La communauté professionnelle de santé  du Sud de l’Eure et Loir, présidée par le docteur Bertrand Joseph, vient de signer son contrat territorial de santé, le 22 septembre, à Cloyes sur le Loir, commune de Cloyes les Trois Rivières.

Ce projet régional de santé engagé pour trois ans a été présenté aux nombreux partenaires ou à leurs représentants : Agence régionale de santé, Conseil régional, fédération des URPS, Ordre des médecins, MSA, Caisse primaire d’assurance maladie, Hôpital, élus et membres des groupes  qui ont participé aux réunions préparatoires.

Dans le contexte d’accès aux soins et de désertification médicale qui touche nos territoires, je remercie les partenaires pour la qualité des travaux menés pour aboutir à ce contrat et je remercie les responsables qui m’ont associé.

Comptez sur ma vigilance au service de cette problématique !

Lire la suite

« En quête du trésor de Saint Avit » pour lancer les Journées du patrimoine à Saint Denis les Ponts, 21 septembre 2018

« En quête du trésor de Saint Avit », c’est le titre du livre que vient de publier Alliance et ponts, l’association paroissiale de Saint Denis les Ponts, avec le soutien du conseil départemental d’Eure et Loir, représenté par Alice Baudet.

Un an après une première exposition qui avait eu beaucoup de succès et toujours sur le site abbatial,  le 14 septembre, une seconde exposition accompagnait la parution du livre écrit comme une enquête.

Je renouvelle mes félicitations à Olivier D’Espinay et à tout le réseau de personnes passionnées dont il s’est entouré pour mener à bien cette recherche historique.

Merci à la propriétaire des lieux qui nous a accueillis et guidés dans le parc, jusqu’au pont sur le Loir, œuvre de Gustave Eiffel et d’où l’on voit le moulin de l’abbaye.

 

Lancement des journées du Patrimoine, Abbaye de SaintAvit, SaintDenis les PontsSur le site de l'abbaye de Saint Avit pour les Journées du patrimoine, 21 septembre 2018

Lire la suite

Agissons maintenant contre les zones blanches

Le 7 septembre, avec Cédric Bouet, le sous-préfet de Nogent le Rotrou, nous avons fait le point sur la téléphonie mobile et particulièrement sur l’évolution récente des obligations des opérateurs qui viennent d’obtenir, en contrepartie, des avantages fiscaux.

Fort de ce nouveau contexte et des difficultés dans un certain nombre de territoires,  j’ai invité les élus de la circonscription présents à cette réunion à établir une cartographie très détaillée du niveau de réception par opérateur et à l’adresser à ma permanence pour le 30 septembre.

Ainsi nous aurons un état des lieux pour demander des réponses aux attentes légitimes de nos concitoyens.

Je remercie Valérie Arnoult, maire de la commune du Gault Saint Denis et les élus de leur accueil !

Lire la suite

Déplacement à Hondschoote sur la problématique de l’accès aux soins, 13 septembre

A l’invitation de mon collègue, Paul Christophe, député du nord, et devant les élus de son territoire, nous avons échangé sur le sujet majeur de  la désertification médicale.

Cette problématique, je l’ai travaillée dans le cadre de la commission d’enquête parlementaire dont j’étais le rapporteur général et nous avons remis à la ministre des propositions des précises pour apporter des solutions à court et moyen termes.

Ainsi, le débat nous a permis d’analyser les propositions qui sont les plus appropriées pour apporter des solutions concrètes sur le terrain.

Je reste disponible auprès des communautés de communes qui le souhaiteraient pour discuter avec elles de ces questions, essentielles dans tant de territoires.

Lire la suite

La boxe et la savate équipées d’une salle fonctionnelle à Béville le Comte

Le foyer d’éducation populaire de Béville le Comte, présidé par Liliane Bezaud, vient de s’équiper d’une très fonctionnelle salle, dédiée à la pratique de la boxe et de la savate.

Elle est le résultat d’une formidable mobilisation de donateurs et de bénévoles auxquels je renouvelle toutes mes félicitations.

Avec Dominique Leblond, maire, les élus et un public intergénérationnel, nombreux, j’ai eu le grand plaisir de participer à son inauguration.

Lire la suite

Au forum des associations de Châteaudun, 8 septembre 2018

A Châteaudun, les associations sportives, culturelles, récréatives, sociales, solidaires étaient nombreuses, dans l’espace Malraux,  la salle Léo Lagrange et en extérieur.

Comme de très nombreux dunois, j’ai parcouru avec un très grand plaisir les différents stands et terrains de démonstrations pour saluer chaque responsable ou salarié et leur exprimer mon soutien attentif.

Je souhaite que les objectifs d’inscriptions soient atteints pour chacune des associations à qui j’adresse tous mes vœux pour une très belle saison !

A très bientôt sur les animations et événements que vous programmerez !

FORUM ASSOC CHATEAUDUN 2 FORUM ASSOC CHATEAUDUN 5FORUM ASSOC CHATEAUDUN 9

 

Lire la suite

La continuité écologique de la vallée de l’Aigre restaurée à Romilly sur Aigre

Avec Sophie Brocas, préfète d’Eure et Loir, Martin Guitton, directeur général de l’agence de l’eau Loire Bretagne, Michel Boisard, président du SMAR, les représentants du conseil régional et départemental, les élus et l’équipe administrative du Pays Dunois, nous avons officiellement inauguré  la restauration de la continuité écologique de la vallée d el’Aigre à Romilly sur Aigre.

D’importants travaux ont permis cette restauration respectueuse de la faune et de la flore, si riches  de la rivière et de ses berges.

Les promeneurs ne sont pas oubliés : un cheminement et des panneaux pédagogiques ludiques, bien insérés dans le paysage, les guident discrètement.

Je renouvelle mes félicitations aux équipes qui ont travaillé sur ce dossier complexe et qui l’ont mené à bien avec une grande efficacité.

 

Lire la suite

Forum des associations à Auneau, 9 septembre 2018

L’offre d’activités est conséquente sur le secteur d’Auneau, qu’elles soient sportives, culturelles, récréatives, sociales, solidaires…

Les associations participaient à un forum très fréquenté où j’ai été accueilli par le maire, Michel Scicluna, et Catherine Aubijoux, conseillère départementale, et tant de responsables ou salariés des associations que je félicite pour leur disponibilité.

très belle saison à chacune, chacun !

    FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 3FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 7FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 1FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 4FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 2FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 6FORUM ASSOCIATIONS AUNEAU 8

Lire la suite

Les territoires ruraux innovent et s’emparent du Numérique comme d’une chance unique de permettre à des millions de Français de choisir où ils veulent vivre.
Santé, éducation, entrepreneuriat, tourisme, circuits-courts, services publics, le Numérique permet aux campagnes, à ceux qui y vivent et à ceux qui veulent les rejoindre de se projeter dans un futur fait d’innovation et de qualité de vie… dans les Smart Villages !
Invité par le smart village RURALITIC à Aurillac, j’ai suivi trois jours de débats, d’ateliers, de visites et de tables rondes qui témoignent tous de la capacité et de l’envie d’innover qui règent dans les territoires.
Avec Bruno Faure, président du conseil départemental du Cantal, en tant que président du Campus les Champs du Possible, Xavier Beulin, j’ai participé à la table ronde consacrée à Agriculture, Numérique et territoires.

Je le répète, s’il faut accompagner les agriculteurs dans leur appropriation du numérique, ce n’est pas aux élus d’imaginer ce qui est à faire. les agriculteurs doivent pouvoir maîtriser les données qui circulent.
La cohésion des territoires passe par le Numérique et la présence du ministre Jacques Mézard et de son secrétaire d’Etat Julien Denormandie à cet événement le confirme.
Merci à toutes et à tous de votre accueil et de la qualité des échanges au cours de ces journées qui ont été suivies par plus de 600 participants !

Soyez fiers !

Philippe VIGIER à la table ronde RURALITIC

Lire la suite

Les élus du Grand Châteaudun unanimes et déterminés pour l’avenir de l’ex-base aérienne

Notre territoire vient d’être frappé par une terrible nouvelle : la décision de fermer définitivement la base aérienne de Châteaudun, rattachée à Bricy. Nous sommes ni plus ni moins victimes d’un mensonge d’Etat puisque cette décision du gouvernement vient contredire les engagements pris auparavant par Jean-Yves Le Drian qui avait confirmé la création d’une filière de déconstruction des aéronefs. C’est une condamnation de plus, brutale et inacceptable, pour le bassin de vie dunois !

Avec chacune, chacun des élus qui siègent à la communauté de communes du Grand Châteaudun, j’ai voté une motion qui exprime notre détermination pour l’avenir de l’ex-base aérienne.

Notre mobilisation et notre vigilance porte sur cinq demandes adressées au Ministère des Armées :

  • 1- fermeture reportée à 5 ans au lieu des 3 annoncés
  • 2- cession du terrain pour 1 euro symbolique
  • 3- réalisation de la dépollution du site
  • 4- suppression des radionucléides
  • 5- signature d’un nouveau contrat de restructuration de site de défense d’au moins 10 millions d’euros.

Tous, nous sommes déjà en action : nous venons de valider le cahier des charges d’une étude 360° lancée par la préfète d’Eure et loir, Sophie Brocas.

Je reviendrai sur cette étude à laquelle chaque élu sera invité à contribuer. Avec l’ensemble des acteurs du territoire, nous allons prendre en mains notre destin et bâtir une stratégie qui permettra de réussir en cinq ans la reconversion de la base aérienne et l’implantation rapide de nouvelles activités.

 

Vous trouverez ci-après l’intégralité de cette motion publiée par le journal l’Echo républicain :

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/politique/2018/07/27/le-grand-chateaudun-vote-une-motion-pour-l-avenir-de-l-ex-base-aerienne_1293

Lire la suite

En conférence de presse pour notre « Pays Dunois à vélo »

Le Pays Dunois s’est lancé dans une politique exemplaire pour développer le tourisme de nature et de patrimoine par le cyclotourisme. Je salue aussi cette démarche par la qualité des partenariats qu’elle a mis en œuvre, dès le départ, avec les instances régionales, le GAL Beauce Dunois, le pays Vendômois, le département d’Eure et Loir et ses techniciens du tourisme, les offices de tourisme, EPCI, les sites et hébergeurs et les clubs de cyclotourisme locaux.

Dans le cadre de la poursuite de cette démarche,  un appel à projets très pertinent a été lancé pour améliorer l’expérience des cyclistes sur ses boucles à vélo, en soutenant la création d’aires de services cyclo.

-1382888982

Trois projets de grande qualité ont été retenus, ceux des communes de Châteaudun, de Cloyes les Trois rivières et celui de la communauté de communes du Bonnevalais. Deux autres projets, des communes de Brou et de Yèvres seront accompagnés pour leur permettre d’évoluer et de candidater lors du prochain appel à projets qui devrait être lancé d’ici fin 2018.

Notre destination de tourisme nature s’affirme et je remercie chacune, chacun pour les progrès engagés dans la plus grande concertation.

Les médias locaux ont aussi un grand rôle à jouer car ils sont le relai pour que cette information atteigne aussi la clientèle locale , invitée à s’approprier son territoire sous un autre angle !

 

Lire la suite

Opération de sécurisation de la N10 : sur le chantier suppression du passage à niveau d’Autheuil

Depuis le 9 juillet, l’opération qui aboutira à la suppression du passage à niveau d’Autheuil, le n°97, a pu reprendre !

En présence du représentant  de la Direction Interdépartementale des Routes Nord-Ouest et des responsables du chantier Eurovia, avec les élus de Cloyes les trois Rivières et en présence des journalistes des médias locaux, j’ai pu prendre connaissance de la nouvelle technique mise en place et visiter le site.

Les salamandres dorées et autres espèces ont été déplacées dans un autre milieu humide proche.

Les décapages, les voies d’accès du chantier et la couche drainante viennent d’être réalisés. En effet, avant de poser tout élément du pont, le choix a du être fait de consolider le sol en fonçant des drains pour que, sous la pression, l’eau suinte. Cette opération de tassement des sols nécessitera neuf mois avec relevé précis et régulier des meures.

La réalisation de l’ouvrage lui-même nécessitera 7 mois, puis ce sera le temps des remblais techniques et de la route.

Le chantier durera donc jusqu’à la fin de l’année 2019 et jamais la circulation des trains ni celle des véhicules routiers ne seront interrompues.

 

Présentation des nouveaux plans par le représentant de la DIRNO

Présentation des nouveaux plans par le représentant de la DIR

La visite du chantier de suppression du passage à niveau

La visite du chantier de suppression du passage à niveau

 

 

Lire la suite

« Déserts médicaux : les 25 mesures de la « dernière chance »? »

Le 25 juillet, le Courrier des maires, publiait mon interview, en tant que rapporteur général,  suite à la publication du rapport de la commission d’enquête sur l’égal accès aux soins des Français sur le territoire et sur l’évaluation des politiques publiques déjà mises en œuvre face à la désertification médicale.

RETROUVEZ MES RÉPONSES AUX QUATRE QUESTIONS DU JOURNALISTE, PUBLIÉES PAR LE COURRIER DES MAIRES : http://www.courrierdesmaires.fr/76718/deserts-medicaux-les-25-mesures-de-la-derniere-chance/

Lire la suite

Diffusion du rapport général de la commission d’enquête sur l’égal accès aux soins…

Rapporteur général de la commission d’enquête parlementaire sur l’égal accès aux soins et l’évaluation des politiques publiques, j’ai le plaisir de vous annoncer que ce rapport, adopté le 19 juillet, vient d’être publié.

Il comprend 2 tomes :

– Aux pages 189 à 192 du premier tome, vous trouverez les 27 propositions que je vous ai rapidement annoncées à la faveur de réunions publiques.

– Le second tome est le compte-rendu des auditions que nous avons menées, au nombre de plus de 30, au cours desquelles ont été entendues plus de 120 personnes représentant l’ensemble des acteurs du système de santé.

En voici les liens pour en prendre connaissance :

TOME 1 http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/rap-enq/r1185-t1/(index)/depots

tome 2  http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/rap-enq/r1185-t2/(index)/depots

Vous pouvez compter sur ma détermination pour défendre ces propositions établies au nom de l’intérêt général et pour répondre aux urgences que vous connaissez pour accéder aux soins sur nos territoires ruraux, comme urbains.

Les communautés de communes de la Région Centre-Val de Loire qui le souhaiteront, pourront organiser avec moi un débat public sur cette problématique.

Lire la suite

Affaire Benalla : demande des informations nécessaires à l’Elysée

D’après Patrick Strzoda, directeur de cabinet d’Emmanuel Macron à l’Elysée,  qui s’est exprimé devant  la Commission des lois de l’Assemblée nationale, Alexandre Benalla aurait le salaire d’un chargé de mission, sans primes, et ces informations seraient disponibles auprès de la Cour des Comptes et de la mission parlementaire de la Commission des finances.

Or, contrairement à ce qu’affirme Patrick Strzoda, ni Lise Magnier, députée de la Marne, nouvelle rapporteuse de la mission Pouvoirs publics de la commission des finances, ni moi, ancien rapporteur de cette mission, ne disposons des informations sur la rémunération et les avantages accordés à Alexandre Benalla.

Patrick Strzoda ayant refusé de répondre à la question de la Commission des lois, nous venons d’écrire à l’Élysée afin d’obtenir ces informations. Cette lettre est co-signée par Eric Woerth, président de la Commission des finances.

page 1

page 2 courrier directeur de cabinet

Lire la suite

Contre les pesanteurs de la technostructure, ma tribune dans le Parisien, 22 juillet

La carte grise est un exemple subi par tant de nos concitoyens, il y a peu !

Mais nous le vivons tous, dans nos démarches individuelles, dans les collectivités, les attentes des autorisations nécessaires, les résultats des différentes étapes demandent des délais considérables, d’autres formulaires et recours, qui empêchent la « respiration » dont notre pays, pour son développement, a besoin.

Retrouvez ma tribune, parue dans le parisien libéré le 22 juillet en cliquant sur ce lien :  http://m.leparisien.fr/politique/philippe-vigier-en-france-il-faut-six-mois-pour-une-carte-grise-22-07-2018-7829367.php

Lire la suite

Dimanche 22 juillet, Xavier Renard, correspondant du journal La Croix, était avec moi sur le terrain…

Le député de proximité que je suis était accompagné sur le terrain de Xavier Renard, journaliste.

La direction du journal la Croix l’a chargé d’un travail d’enquête sur la réforme constitutionnelle en cours sur la problématique suivante : comment les habitants de la circonscription perçoivent-ils cette loi qui va porter à 2 le nombre de députés en Eure et Loir et qui va en supprimer 2 ? Il s’agissait de mesurer le niveau d’information des gens et leurs réactions face à cette réforme, désormais reportée à l’automne vu l’affaire Benalla.

Nous avons rencontré de très nombreuses personnes à la faveur de mes déplacements sur les brocantes de Yèvres et Jallans, à la fête de la Madeleine au Puiset, à la remise des récompenses du tournoi de pétanque avec les Amis du jumelage d’Alluyes et Hamois et parmi les spectateurs attirés par la montée du Guichet dans Châteaudun.

Je remercie toutes les personnes qui nous ont si bien accueilli et qui ont permis au correspondant de  mener son enquête.

Le tournant pris par l’affaire Benalla retarde la publication de l’article de Xavier Renard sur lequel je reviendrai.

Xavier Renard, en interview avec le maire de Jallans.

Xavier Renard, en interview avec le maire de Jallans.

Xavier RENARD A JALLANS

Lire la suite

L’ex-base aérienne de Châteaudun et ses 300 emplois : fin décidée par l’Etat, sans concertation

Vendredi 20 juillet, avec les représentants de l’Etat et des collectivités, je participais à l’Hôtel de Brienne  à une réunion « Châteaudun » placée sous la présidence  de Hervé Grandjean, conseiller en charge des affaires industrielles du Ministère des armées.

Sans aucun concertation, il a officiellement annoncé que l’emprise de 450 hectares de l’ex-base aérienne, qui compte encore 300 personnels et 300 aéronefs toujours pas démantelés, serait libérée en 2021.

Alors que les élus travaillent  et se battent dans la plus grande concertation depuis 15 ans pour ce site, cette mise à mort décidée par l’Etat est un coup terrible pour la ville et tout son bassin de vie !

C’est un mépris inacceptable pour les élus !

On va négocier avec l’Etat dès septembre car il y va de l’aménagement du territoire, du maintien du bassin de vie dunois et de la prise en charge des opérations de dépollution nécessaires !

 

MON INTERVIEW DU 24 JUILLET A LA PRESSE LOCALE, L’ÉCHO RÉPUBLICAIN, SUR CETTE QUESTION GRAVE : merci de cliquer sur ce lien

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/armee-conflit/2018/07/24/fermeture-de-l-ex-base-aerienne-chateaudun-ne-doit-pas-etre-la-poubelle-environnementale-des-armees_12932409.html

les aéronefs en attente de démantèlement, base de Châteaudun

La filière de démantèlement promise ne verra pas le jour !

La filière de démantèlement, promise en 2016, ne verra pas le jour !

Lire la suite

Le tout premier Challenge du Possible présenté à la presse locale, 16 juillet

Tous les médias, L’Écho Républicain, Horizons, journal agricole et Radio Intensité étaient représentés à la conférence de presse que nous donnions en début de matinée à Châteaudun au Campus les Champs du Possible Xavier Beulin, également Village By CA, et je les en remercie.
Avec Sylvain Reverchon, directeur de la DDT, et président du jury du premier Challenge du Possible, Jean Sébastien Loyer, directeur général du groupe SCAEL à Chartres et Xavier Marin, directeur du Lycée d’enseignement agricole professionnel de Nermont, nous avons présenté un tout nouvel événement, l’appel à projets innovants 100% AGTECH, le Challenge du Possible.
Le planning de ce challenge, le premier du genre, est le suivant :
17 septembre : date limite dinscription pour les candidats porteurs de toute idée innovante dans tout ce qui va accompagner les agriculteurs, les coopératives et les sociétés de services dans l’aide à la décision.
21 septembre : sélection des candidats par le jury réunissant de très grands professionnels.
15 octobre au 23 novembre : le challenge portant sur l’ensemble des champs du possible avec tout l’écosystème du campus à disposition des candidats pour qu’ils aillent de l’idée au modèle économique.
Tout renseignement sur le site dédié  https://challenge.campusleschampsdupossible.com

Lire la suite

La fête nationale du 14 juillet

A Châteaudun, la cérémonie officielle du 14 juillet s’est déroulée en trois temps :

– dépôt de deux gerbes au Monument aux Morts où les délégations civiles et militaires se sont rendues en cortège, emmené par les musiciens de l’harmonie municipale qui y ont interprété la Marseillaise,

– retour place du 18 octobre où les personnalités ont été accueillies par le capitaine Rachid Lamrhari, du CSP de Châteaudun, pour le passage en revue des Jeunes sapeurs-pompiers et des sapeurs-pompiers associés à tout leur matériel et pour la remise de médailles,

– plusieurs démonstrations de leur savoir-faire en intervention par les sapeurs-pompiers, démonstrations très suivies par le public.

Dépôt de gerbe au Monument aux Morts de Châteaudun, 14 juillet

Dépôt de gerbe au Monument aux Morts de Châteaudun, 14 juillet

Remerciements aux forces militaires présentes au Monument aux Morts, 14 juillet

Remerciements aux forces militaires présentes au Monument aux Morts, 14 juillet

accueil des personnalités par le capitaine du CSP de Châteaudun

Accueil des personnalités civiles et militaires par le capitaine du CSP de Châteaudun, 14 juillet

 

 

 

 

 

 

 

Après avoir participé à la cérémonie de Bonneval, je me suis rendu à Dangeau où Philippe Villedieu, maire, a salué le travail méritant d’une employée communale et des sapeurs-pompiers que nous avons passé en revue, avant le vin d’honneur, puis le cochon grillé qui réunissait élus et habitants dans la salle polyvalente.

Cérémonie du 14 juillet à Dangeau : hommage à l'employée communale méritante et aux sapeurs-pompiers.

Cérémonie du 14 juillet à Dangeau : hommage à l’employée communale méritante et aux sapeurs-pompiers.

Hommage aux sapeurs-pompiers de Dangeau

Hommage aux sapeurs-pompiers de Dangeau que nous venons de passer en revue avec Philippe VILLEDIEU, maire.

Lire la suite

Peau d’âne, pièce programmée par le Théâtre en Pièces à Prasville, 13 juillet

Le château de Prasville servait de cadre à la pièce Peau d’âne, magistralement interprétée par toute l’équipe réunie autour d’Emmanuel Ray, metteur en scène et scénographe.

Avec lui et avec toutes celles et tous ceux qui l’entourent, c’est la même passion du théâtre, de la relation et de la rencontre avec l’autre et c’est aussi la passion de l’espace, dans une formidable volonté d’itinérance vers de nombreux sites patrimoniaux d’Eure et Loir et des châteaux de la Loire.

Bravo à chacune, chacun, j’aurai le même plaisir à vous retrouver au château de Montigny le Gannelon !

Merci à Olivier Joris, maire de la commune, et aux propriétaires du château pour leur accueil !

Un lien à partager pour tout savoir sur cette création et ses programmations : https://theatre-en-pieces.fr/creation/peau-dane/

Accueil par le maire, olivier Joris, le propriétaire du site et Emmanuel Ray, metteur en scène et scénographe, Prasville, 13 juillet.

Accueil par le maire, Olivier Joris, le propriétaire du site et Emmanuel Ray, metteur en scène et scénographe, Prasville, 13 juillet.

Lire la suite

La Fête nationale commence le 13 juillet.

Après avoir quitté l’hémicycle de l’Assemblée nationale, j’ai pu honorer de ma présence trois moments de fête.

A Ouarville, avec le maire, Jean-Michel Dubief, et Marc Guerrini, mon suppléant et vice-président de la communauté de communes Coeur de Beauce, nous avons passé en revue les sapeurs-pompiers avant de prendre la parole dans la salle des Quatre Vents, devant les participants au repas et au bal.

A Voves, les Villages Vovéens conviaient la population au traditionnel repas et bal sur la place du marché où j’ai eu le plaisir de saluer chacune, chacun des convives, avec Marc Guerrini.

Les mêmes festivités étaient programmées à Beauvilliers, dans la salle polyvalente où le maire, Jean-Claude Bayarri, m’a accueilli.

A chacune, chacun, que la fête soit belle, d’autant, qu’avec la sélection de notre équipe en finale, les festivités dureront jusqu’à dimanche !

 

Le temps du banquet du 13 juillet, Voves, Les Villages Vovéens.

Le temps du banquet du 13 juillet, Voves, Les Villages Vovéens

Revue des sapeurs-pompiers à Ouarville, 13 juillet

Revue des sapeurs-pompiers à Ouarville, 13 juillet

Accueil par le maire, jean-Claude Bayarri, à Beauvilliers

Accueil par le maire, Jean-Claude Bayarri, à Beauvilliers, 13 juillet

Lire la suite

Examen du rapport sur la défiscalisation dans les Outre-Mer, 11 juillet

Présidée par Olivier Serva, la délégation aux Outre-Mer s’est réunie le 11 juillet.Délégation aux Outre-Mer, 11 juillet

Avec Philippe Gomès, député UAI de la deuxième circonscription de Nouvelle-Calédonie, nous lui avons présenté le rapport sur les aides fiscales à l’investissement dans les Outre-Mer et nous les avons examinées.

Nous avons aussi auditionné des membres du Conseil économique, social et environnemental.

Lire la suite

9 juillet, dernière réunion publique d’un cycle de 45 organisées sur toute ma circonscription

Je viens de finir le cycle de 45 réunions publiques que j’ai commencées le 16 avril.

Elles m’ont conduit à la rencontre des habitants, des élus et des voisins des communes suivantes : ARROU, AUNEAU, BAUDREVILLE, BEVILLE LE COMTE, BOISVILLE LA SAINT PÈRE, BONNEVAL, BOUVILLE, BROU, CHÂTEAUDUN, CLOYES SUR LE LOIR, CORMAINVILLE, DANGEAU, DENONVILLE, DONNEMAIN SAINT MAMES, DOUY, FRANCOURVILLE, LE GUÉ DE LONGROI, JANVILLE, LA CHAPELLE DU NOYER, LANGEY, LE GAULT SAINT DENIS, LOGRON, LUTZ EN DUNOIS, MONTBOISSIER, MOUTIERS EN BEAUCE, NEUVY EN DUNOIS, NOTTONVILLE, ORGERES EN BEAUCE, OUARVILLE, ROUVRAY SAINT DENIS, SAINVILLE, SANCHEVILLE, SANTILLY, SAINT AVIT LES GUESPIERES, TERMINIERS, THEUVILLE, TILLAY LE PENEUX, TOURY, UNVERRE, VARIZE, VIABON, VILLIERS SAINT ORIEN, VOVES et YEVRES.

Elles nous ont permis d’échanger sur des sujets très variés, du niveau mondial à l’échelle locale.

Je vous ai rendu compte de tout mon travail parlementaire, des dossiers que je porte et je vous ai expliqué mes votes. Vos attentes, je les ai écoutées, entendues, que ce soit sur la formation, la mobilité, l’accès aux soins et aux services publics, la pression fiscale, la nécessité du haut débit internet et d’une téléphonie mobile performante.

A chacune, chacun, je renouvelle mon engagement d’agir toujours avec passion et en proximité pour faire entendre votre voix, la voix des territoires ruraux.

Je vous remercie de votre participation et de la qualité de nos échanges, essentiels dans le travail de député, tel que je le conduis.

Pendant ma réunion publique au Gué de Longroi, 5 juillet

Pendant ma réunion publique au Gué de Longroi, 5 juillet

Pendant ma réunion publique à Unverre, 9 juillet

Pendant ma réunion publique à Unverre, 9 juillet

Lire la suite

Au Congrès à Versailles, 9 juillet

Le 9 juillet, j’ai répondu à la convocation du président de la république qui réunissait les parlementaires à Versailles.

Comme il l’a annoncé pendant sa campagne, le président a décidé de rendre ce rendez-vous annuel.

A ce jour, la Constitution ne permet aucun débat avec les parlementaires, mais un amendement à la réforme constitutionnelle, annoncé par Emmanuel Macron, devrait rendre ces échanges possibles.

Je resterai vigilant sur le droit d’amendement des députés d’autant que, jusqu’au 20 juillet, les séances de travail parlementaire vont être nombreuses sur le projet de loi constitutionnelle pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace.

Lire la suite

Vernissages d’expositions, Sylvie Bruneau à Bonneval et le club photo de Brou à Cloyes, 9 juillet 2018

A Bonneval, en présence de Danielle Bordes, adjointe à la culture, et de l’artiste nous avons lancé officiellement l’exposition de quelques unes des œuvres de Sylvie Bruneau, réunies sous le terme « Surgissements ». Les pierres calcaires de l’espace culturel Martial Taugourdeau contrastent avec la densité et les mouvements de la peinture.

L’accès est libre du lundi au vendredi de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures.

Puis je me suis rendu à l’office communautaire des Trois Rivières, à Cloyes sur le Loir qui accueille une nouvelle exposition d’été. le club photo de Brou présente ses photos du Perche en noir et blanc et nous les avons découvertes avec Claude Martin, maire délégué et Jean-Pierre Chevallier, vice-président de la maison du Tourisme des Trois Rivières. https://www.facebook.com/otc.Cloyessurleloir/

Je remercie tous les élus et les bénévoles qui permettent de programmer de tels événements culturels, essentiels dans nos territoires, et je les assure qu’ils recevront toujours mon soutien !

 

Vernissage à Bonneval, avec Sophie BRUNEAU, 7 juillet Statuettes antropomorphes de Sylvie Bruneau, Bonneval, 7 juillet Vernissage du club photo, Cloyes, 7 juillet

Lire la suite

Vide-ateliers d’artistes sous la Halle, Brou, 7 juillet 2018

Samedi, j’ai répondu à l’invitation de Jean-Pierre Faurie, président de l’association LECAP, qui lançait officiellement son 8ème vide-ateliers d’artistes.

Elus, partenaires, artistes aux techniques et supports fort différents, et de nombreux visiteurs l’entouraient pour le vernissage de cet événement aussi bien identifié qu’attendu !

Réunir une quarantaine d’artistes pendant trois jours illustre parfaitement la force et l’énergie du réseau des bénévoles et des partenaires mobilisés, avec les équipes techniques et administratives de la ville de Brou ! C’est une grande chance pour notre territoire !

A chacune, chacun, je renouvelle mes félicitations pour cet événement qui sert à la fois la culture, l’art et le patrimoine.

vernissage du vide atelier d'artistes, Brou, 7 juillet 2018 Brou vide atelier

Lire la suite

Inauguration du nouveau centre de secours des sapeurs-pompiers, Arrou, 6 juillet 2018

L’intérim assuré par le capitaine Rachid Lamrhari vient de prendre fin au centre de secours d’Arrou où le nouveau chef, le lieutenant Cyril Boulay, prenait son commandement.

C’est toujours un moment solennel qui réunissait autour des autorités du Syndicat départemental d’incendie et de secours, le président du conseil départemental, Claude Térouinard, Jean-Luc Defrance, maire de la commune nouvelle d’Arrou, de très nombreux élus et habitants et trois générations de corps de sapeurs-pompiers.

Après la revue des sapeurs-pompiers, la remise des décorations et promotions, le passage du drapeau, a eu lieu l’inauguration de la signalétique nouvelle du centre qui était ouvert à la visite.

En ces temps de déplacements pour les vacances, en cette période de moisson, je remercie chacune, chacun des sapeurs-pompiers pour leur engagement à nos côtés, au service de notre sécurité et de nos vies  ! Inauguration du centre de secours d'Arrou, 6 juillet 2018

Lire la suite

Le temps des vernissages des expositions d’été…

De très beaux événements culturels sont programmés sur notre territoire :

A ARROU, le point d’informations touristiques accueillera au total 14 artistes qui vont se succéder tout l’été.

A l’espace culturel Martial Taugourdeau de BONNEVAL, sont exposées les oeuvres de Sylvie Bruneau, tels des « Surgissements ».

A CLOYES SUR LE LOIR, l’office de tourisme communautaire des trois Rivières accueille les « paysages du Perche en noir et blanc » du club photo de Brou.

Je vous remercie de m’avoir invité au vernissage de chacune de ces expositions. Je suis attentif à ces programmations car je sais leur importance pour notre territoire et pour les artistes qui ont choisi d’y résider ou d’y exposer.

Soyez assuré de mon soutien dévoué !

vernissage à Arrou, 6 juillet 2018

 

 

vernissage à Bonneval, avec Sophie BRUNEAU, 7 juilletVernissage du club photo, Cloyes, 7 juillet

Lire la suite