Chiffres du chômage pour mars : ma réaction

Philippe Vigier, Président du Groupe UDI, estime que « la baisse du chômage enregistrée au mois de mars est artificielle et ne peut se mesurer que sur la durée ». En conséquence, il appelle le gouvernement à prendre enfin ses responsabilités afin que la réforme du droit du travail soit utile dans la bataille pour l’emploi.

« Si nous nous réjouissons de cette baisse du nombre de demandeurs d’emplois, nous continuons néanmoins à déplorer l’absence de réforme d’ampleur destinée à moderniser notre marché du travail.

La boîte à outils et la multiplication des annonces électoralistes de François Hollande ne suffiront pas pour renouer avec la croissance et permettre ainsi une véritable inversion de la courbe du chômage. Sans véritable et réelle réforme, la baisse du chômage restera éphémère.

Alors que la France enregistre une nouvelle positive sur le front de l’emploi, nous regrettons que le projet de loi travail, dont l’examen commence la semaine prochaine à l’Assemblée nationale, soit progressivement devenu le plus petit dénominateur commun d’une gauche profondément divisée, alors qu’il aurait dû être un texte au service de l’emploi.

Afin que cette baisse s’inscrive dans la durée, notre groupe demande instamment que le gouvernement revienne sur la surtaxation des CDD, qui représente un véritable danger pour l’emploi, en particulier pour celui des jeunes, et proposera, dans le cadre de l’examen du projet de loi travail, de lever les freins à l’embauche , d’une part, en allongeant la durée légale du temps, d’autre part, en créant un contrat de travail unique, enfin en réformant les seuils sociaux » déclare Philippe Vigier.

Catégorie: