« Courbe du chômage : un monument de cynisme de François Hollande »

Philippe Vigier, Président du groupe Union des Démocrates et Indépendants, estime que la baisse artificielle du chômage relève du cynisme le plus total et n’apporte aucune crédibilité à la candidature de François Hollande.

« Je ne peux naturellement que me réjouir de cette deuxième baisse consécutive du chômage, même si elle est évidemment insuffisante pour inverser la courbe du chômage, ainsi que l’avait promis François Hollande.

En effet, à la veille d’une éventuelle déclaration de candidature de François Hollande, qu’il avait lui-même conditionnée à un bilan positif sur le chômage, il y a plus d’un million de chômeuses et de chômeurs supplémentaires par rapport à 2012.

Il s’agit d’un échec terrible pour François Hollande et toutes celles et tous ceux qui ont soutenu sa politique.

Cette baisse du chômage n’apporte par conséquent aucune crédibilité à François Hollande, qui est désormais totalement disqualifié pour porter les réformes dont la France aura besoin pour renouer avec la croissance et l’emploi. Pire, elle témoigne de son profond cynisme, puisqu’il a multiplié les tours de passe-passe pour diminuer artificiellement le chômage, et renoncé à toute réforme ambitieuse, sans aucune considération pour les drames humains et sociaux qui se sont joués tout au long de son quinquennat.

Derrière cette courbe et ses artifices comptables se cache en effet une augmentation désastreuse du nombre de chômeuses et de chômeurs de longue durée, qui a et continuera longtemps d’avoir des conséquences graves sur notre cohésion sociale.

Derrière cette courbe, ce sont parfois des familles qui explosent, des suicides, des dépressions, des enfants en échec scolaire.

Derrière ce pari personnel, il n’y a que le propre sort de François Hollande qui se joue, et non pas celui des milliers de chômeuses et de chômeurs qu’il a depuis longtemps abandonnés » déclare Philippe Vigier.

Catégorie: