Déplacement de Hollande en Eure-et-loir : ma réaction

Communiqué de Presse

Alors que François Hollande était à Chartres pour parler de l’industrie et de l’emploi, Philippe Vigier, député d’Eure-et-Loir et Président du Groupe UDI à l’Assemblée nationale, s’inquiète du marasme économique dans lequel se trouve notre pays.

Si certains indicateurs révèlent une faible reprise en ce début d’année, c’est trop peu pour dynamiser notre croissance et créer massivement des emplois.

Depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée, ce sont 700.000 personnes supplémentaires qui se retrouvent au chômage. Malgré le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), le Pacte de responsabilité et de solidarité ou encore le Projet de loi Macron qui étaient censés libérer l’activité, notre économie reste à la traîne par rapport à nos voisins européens comme en attestent les prévisions de croissance pour 2016 : 1,3% pour la France contre 1,4% en Italie, 1,8% en Allemagne, 2,1% en Grande-Bretagne ou encore 2,8% en Espagne.

Philippe Vigier regrette que le projet de loi El Khomri n’apporte pas les réponses attendues. Alors qu’il aurait fallu simplifier la vie des entreprises et assouplir le marché de travail, le Gouvernement a préféré les arrangements avec les syndicats et les étudiants au détriment des TPE-PME, parents pauvres de ce texte.

La venue de François Hollande en Eure-et-Loir pour défendre sa politique industrielle n’est en réalité qu’une opération de communication qui ne trompe pas les Français.

Catégorie: