Des réunions locales au service du grand débat national

Dès le 18 janvier 2019, un cahier de doléances était ouvert à ma permanence parlementaire afin de recueillir les attentes des concitoyennes et concitoyens qui voulaient les exprimer. Le 21 février, il a été transmis à la Préfecture d’Eure-et-Loir, autorité référente pour le remettre aux responsables de la mission du Grand débat national.

Dans le même temps, je prenais l’initiative d’organiser des réunions citoyennes en circonscription selon le calendrier suivant :

calendrier des réunions citoyennes organisées par Philippe Vigier dans sa circonscription d'Eure-et-Loir

Les réunions de Châteaudun et de Cloyes-les-Trois-Rivières ont déjà eu lieu. Près de 300 personnes se sont déplacées et les échanges et propositions ont été très constructifs. Les problèmes économiques, financiers, sociaux évoqués avec vérité ne se satisferont pas de mesurettes mais de vraies réponses devront être apportées et elles devront s’inscrire dans la refondation du pacte social et politique. Et l’échéance de ces mesures annoncées pour la mi-avril devrait être revue par le président de la République pour éviter que les tensions dommageables pour tous ne s’exacerbent. Il faut éviter de faire l’amalgame : tous les manifestants ne sont pas des casseurs et ils expriment très souvent de profondes attentes.

Lors de ces réunions, des personnes volontaires en font le compte-rendu qui est transmis à la Préfecture d’Eure-et-Loir. C’est elle qui remet ces documents aux responsables de la mission Grand débat national.