Fin de l’universalité des allocations familiales : ma réaction

FAMILLE

Je ne laisserai pas « La République En Marche » achever l’entreprise de destruction de la politique familiale débutée avec François Hollande

« La politique familiale repose depuis plus de 50 années et aujourd’hui encore sur le principe de l’universalité. Elle s’adresse à tous les Françaises et les Français, sans aucune distinction d’origine, sans aucune distinction d’origine sociale.

Elle repose par conséquent sur l’idée que chaque enfant est une chance et une richesse pour la France, pour son avenir, pour notre avenir, et ce quelles que soient les ressources dont disposent ses parents.

En remettant en cause ce principe, « La République En Marche » ferait de nos familles une variable d’ajustement budgétaire.

En effet, derrière les grands discours sur la justice sociale, il ne s’agirait en fait que d’une mesure comptable et d’une tentative de fuite en avant pour mieux repousser les réformes profondes qu’il convient de mener.

La famille est la première cellule autour de laquelle toute notre société s’organise et sans laquelle notre lien social serait réduit à néant. La famille joue un rôle vital dans la construction et la transmission des valeurs qui constituent la pierre angulaire de notre vivre ensemble.

En remettant en cause ce principe, « La République En Marche » poursuivrait la politique de désagrégation de notre modèle social mise en œuvre par François Hollande. C’est inacceptable et je m’y opposerai en proposant des mesures d’envergure pour réaliser des économies sur les nombreuses dépenses inutiles qui mettent en danger la pérennité de notre système social ».

Catégorie: