Gel de la fermeture d’Alstom à Belfort

Je salue « la décision du PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, qui constitue une première étape venant récompenser la forte mobilisation des salariés du groupe et des élus locaux.

Nous resterons cependant très vigilants quant aux solutions que le gouvernement a promis d’annoncer dans les jours qui viennent afin que ces dernières se transforment en actes et ne soient pas un simple effet d’annonces à quelques mois de la présidentielle.

Au-delà de l’avenir du groupe Alstom c’est la question de l’avenir de la politique industrielle française qui est posée. Fort de son savoir-faire, la France doit être capable de porter un véritable projet ferroviaire européen et de proposer une vision pour l’ensemble de son industrie.

Catégorie: