La Communauté professionnelle territoriale de santé sud 28 : des réponses à la crise du système de santé ! 17 octobre

Présidée par le docteur Bertrand JOSEPH, la communauté professionnelle territoriale a tenu son comité de suivi le 17 octobre au campus les Champs du Possible Xavier Beulin.

Médecin généraliste installé depuis 1993 en exercice isolé, il m’avait alerté dès 2004 sur la crise démographique des professionnels au vu de l’âge des médecins généralistes.
A Châteaudun, le projet deouverture du comité de suivi de la CPTS sud 28 Maison de Santé Pluridisciplinaire a réuni un « noyau dur » en équipe de soins primaires (ESP) et s’est concrétisé en 2012 par l’installation de 24 professionnels avec rapidement 33 professionnels de santé qui travaillent autour d’actions de santé publique.
Avec la CPTS (Communauté Professionnelle Territoriale de Santé) sont sollicités tous les professionnels du territoire au sud de l’Eure-et-Loir, exerçant en structures ou qui ont fait le choix d’un exercice isolé par peur d’un regroupement sous un même toit afin de créer une dynamique pour coordonner les soins. Ce Territoire regroupe 5 anciens cantons administratifs composés de 64 communes avec 55 000 habitants sur une superficie de 1100 km2

La CPTS c’est en fait une MSP sans toît ni mur mais avec de grands couloirs de communication ! En 2017, les premiers membres ont fait le choix de proposer à tous les acteurs de la santé travaillant en ambulatoire mais aussi à l’hôpital de se réunir, par profession, par activité par secteur en équipe de soins et en interprofessionnels.
Cette Communauté regroupe à ce jour 280 acteurs de santé travaillant en ambulatoire libéraux ou salariés (Centre de santé municipal)

40 réunions ont permis de faire un diagnostic relevant 8 problématiques regroupées en 3 axes principaux :
– La communication
– Le parcours du patient
– La démographie
Ces 3 axes répondent aux 2 enjeux des CPTS qui sont d’améliorer les conditions de travail des professionnels et de mieux organiser le parcours du patient
En décembre 2017, l’association a été créée en structurant un bureau avec une représentation des professions médicales et paramédicales et un Conseil d’administration avec un référent de chacun des 5 secteurs du territoire.
En septembre 2018, était signé le Contrat Territorial de Santé validant ce projet territorial de santé.

Les 8 groupes de travail sont animés depuis 1 an par un binôme composé de professionnels médicaux, paramédicaux ou sociaux

Trois outils principaux sont en fonctionnement à ce jour :
– Un outil de communication : la plateforme collaborative mettant en action l’intelligence collective.
Après une expérimentation d’une année et un développement régulier correspondant aux attentes et à un cahier des charges bien définis par le groupe de 5 administrateurs puis de 20 utilisateurs, l’industriel, avec qui nous travaillions, a pu finaliser un outil sur poste fixe mais aussi en mobilité sur smartphone, adapté aux infirmiers et professionnels du domicile.
Cette plateforme permet de recenser l’ensemble des professionnels avec leur spécificité professionnelle et le moyen pour les contacter, d’établir des groupes de travail, de professionnels, de secteur, d’activité, privé ou public, d’avoir une banque de documents utilisables consultables ou téléchargeables, de publier un évènement et de recenser la participation des présents ou non lors d’organisation de réunions, de diffuser un flash info (alerte météo ou épidémique, secret partagé, événement important), de proposer un sondage de date, d’évènement ou d’enquête
Après un an, cette plateforme a été reconnue et s’étend à la Région Centre-Val-de-Loire avec un financement de l’Agence Régionale de Santé depuis octobre 2019. La convention a d’ailleurs été signée à la faveur de ce comité de suivi. Cet outil va permettre de fédérer les équipes et donc faciliter la montée en charge de la CPTS mais aussi assurer son maintien et sa pérennité.

Le second outil développé assure la liaison ville-hôpital mais aussi entre le premier et le second recours : la Pochette CPTS
Cette pochette, véritable « dossier » du patient, regroupe une chek-liste expliquant la démarche et le contenu de la pochette, la feuille jaune : feuille de liaison où sont inscrits les professionnels intervenants autour du patient et son contact, le Volet Médical de Synthèse (VMS), les directives anticipées et la carte vitale, la dernière ordonnance et la carte de mutuelle du patient.

La CPTS Sud 28 a aussi mis en place des astreintes de kiné respiratoire pour les enfants de novembre 2018 à mars 2019, le week-end et les jours fériés : 150 enfants ont été pris en charge sur cette période.

Les conclusions de ce comité de suivi, au terme des nombreux témoignages de professionnels de tous les horizons de la santé, font de la CPTS Sud 28 un exemple de réponses pertinentes apportées par les acteurs du territoire à la crise du système de santé.

la directrice de l'hôpital de Châteaudun, à la tribune de la CPTS Sud 28parmi les participants, CPTS sud 28, Châteaudun, 17 10 2019