« La sécurité est la première des libertés »

Si je soutiens le gouvernement, notamment dans sa décision de prolonger l’état d’urgence, je constate que cet attentat meurtrier, le jour de notre fête nationale, montre qu’il existe encore des failles qu’il faut tout faire pour combler.

Je salue l’initiative du Ministre de l’Intérieur qui a appelé ce week-end tous les citoyens qui le désirent à rejoindre la réserve opérationnelle mais cela ne suffira pas.

Pour moi, la question des mesures exceptionnelles, allant de l’assignation à résidence avec bracelets électroniques jusqu’à la privation de liberté pour les individus représentant une menace terroriste, doit plus que jamais être posée.

De même, nous devons empêcher les individus qui partent faire le djihad ou ceux qui sont fichés S, d’entrer sur le territoire. Il faut également prévoir des sanctions beaucoup plus importantes pour ceux qui incitent à la haine, que ce soit dans les mosquées ou sur Internet.

Par ailleurs, les conclusions de la commission d’enquête sur les attentats doivent être mises en œuvre rapidement.

Enfin, il faut renforcer notre système de renseignement en le refondant totalement et muscler notre machine judiciaire, trop laxiste, face à cet ennemi lâche et barbare.

Catégorie: