Le premier contrat de ruralité du Pays Dunois est signé !

Jeudi 29 août, à la sous-préfecture de Châteaudun, en présence de Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir, et d’Anny Pietri, sous-préfète, après des mois de travaux salués par Harold Huwart, vice-président du Conseil régional, j’ai participé à la signature de l’édition 2019 du contrat de ruralité entre les porteurs, le syndicat du Pays Dunois et les représentants des établissements publics de coopération intercommunale de Châteaudun et de Bonneval, et leurs partenaires, le Conseil régional, le Conseil départemental et la Banque des territoires.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce premier contrat de ruralité, de nombreuses communes du Pays Dunois vont pouvoir financer des actions qu’elles n’auraient pu supporter financièrement sans le niveau de subventions ainsi apporté.

C’est le cas à Bonneval pour l’aménagement du village d’artisanat d’art et de gîtes et au Gault Saint Denis pour développer le numérique éducatif en milieu rural.

C’est aussi le cas à Brou avec la sécurisation des abords de l’Ozanne, la rénovation du restaurant scolaire, le réaménagement du plateau sportif, la revitalisation du centre-bourg, l’installation de structures d’accueil cyclotouristes et à Yèvres pour étendre la maison médicale et construire un bâtiment de services cyclotouristiques. C’est le cas à La Bazoche-Gouët pour créer une maison de santé, un gymnase multisports, des espaces publics, des places de stationnement et pour étendre la mairie et déplacer la bibliothèque.
C’est aussi le cas à Dangeau avec les projets de construire une salle multiactivités et de développer la salle de billard et à Cloyes les Trois Rivières avec l’aménagement d’espaces publics, la réhabilitation d’une friche , la construction de commerces, la valorisation de la vallée de l’Aigre, la rénovation et la transformation de l’écomusée.
A Marboué sera soutenu le projet de réhabilitation de l’école maternelle, à Saint-Denis-Lanneray, celui de restructuration des terrains de tennis, à Jallans, ceux de créer une aire de jeux, un jardin du souvenir et d’acheter un radar pédagogique et à Villemaury, celui d’aménager le pôle administratif communal.
A Arrou, le contrat de ruralité accompagnera les actions suivantes : transformer une friche industrielle en centre bourg, établir le schéma de mobilités, réhabiliter la place de Courtalain, créer une salle récréative à Saint-Pellerin.
La CPTS pourra aussi mettre en oeuvre le projet de santé qu’elle a défini et des actions d’ingénierie du Pays Dunois seront soutenues.

Le détail de ces actions identifiées, pour l’instant, sur le Pays Dunois vous permet de mesurer les enjeux majeurs de ce contrat de ruralité, porteur d’investissements indispensables pour notre territoire et ses habitants.

signature ducontrat de ruralite a chateauduncontrat de ruralité à Châteaudunsignature-contrat-ruralite-sous-prefecture-chateaudun