Législatives 2017 : j’ai l’ardente obligation de ne pas vous décevoir

Je remercie les 20684 électeurs du second tour de l’élection législative qui m’ont fait confiance en m’apportant leurs suffrages.

Avec un peu plus de 70% des voix, j’ai désormais l’ardente obligation de ne pas vous décevoir.

Je soutiendrai tous les projets qui vont dans le bon sens, en particulier sur l’emploi, la ruralité, la sécurité, la lutte contre le terrorisme islamique et la moralisation de la vie politique, comme je l’ai toujours fait durant ces cinq dernières années.

Je garderai ma liberté de dire «non» à des mesures qui affaibliraient la France et notre territoire, ou qui rendraient plus difficile votre vie quotidienne. Je m’opposerai notamment à la hausse de la CSG qui amputerait votre pouvoir d’achat ou au rattachement du RSI au régime général, qui pénaliserait les artisans, les commerçants et les professions libérales.

Je continuerai d’aller à votre rencontre dans les 149 communes de la circonscription et de vous rendre des comptes sur mon action.

Je serai un animateur de territoire travaillant main dans la main avec toutes les bonnes volontés pour améliorer votre vie quotidienne et relever tous les défis.

Je serai exemplaire en mettant en place un Comité citoyen chargé de vérifier l’usage des moyens mis à ma disposition.

Je mettrai tout en oeuvre pour développer l’emploi en proposant une baisse de charges pour nos entreprises. Je proposerai une simplification du Code du travail et une suppression des normes sans précédent.

Je défendrai notre modèle social en augmentant les petites retraites, en valorisant les aides pour les handicapés et proposerai d’améliorer la prise en charge de la dépendance et l’accès aux soins.

L’école devra être réformée pour transmettre les savoirs fondamentaux à nos enfants et permettre la réussite de tous.

Il faudra assurer la sécurité des français et les protéger contre le terrorisme islamique en renforçant les moyens des gendarmes, des policiers et de la justice, mais aussi en limitant l’immigration.

Je défendrai une France fière de son identité, qui ne cèdera rien face aux communautarismes.

Je me battrai pour l’amélioration des lignes ferroviaires vers paris, Chartres et Orléans. La diminution des temps de parcours est crucial pour l’attractivité de notre territoire, de même que le création d’une gare TGV qui nous désenclaverait enfin.

Le virage numérique qui passe par l’arrivée du Très Haut Débit internet dans tous les foyers avant 2022, apportera à notre territoire rural les conditions de son développement.

Je mettrai tout en œuvre pour lutter contre les déserts médicaux et développer la télémédecine.

Il y a urgence pour les territoires ruraux qui doivent enfin recevoir les mêmes moyens financiers que les grandes villes. Je veux faire appliquer une règle simple : 1 € pour les villes = 1 € pour la campagne. Ce sera le cas avec la création d’une Agence Nationale de Rénovation Rurale, que je soutiens.

Je défendrai notre agriculture en luttant contre les excès de charges, de normes, de contrôles et d’instabilité règlementaire. Je continuerai de soutenir l’installation des jeunes, la diversification des exploitations agricoles et les projets innovants.