Lettre d’informations

Pour rester informé régulièrement de l'actualité de Philippe Vigier, n'hésitez pas à vous inscrire à sa Lettre d'informations :

Les conditions de réussite de sortie du confinement, 21 04 2020

Les stratégies de sortie du confinement sont en cours de discussion depuis l’annonce du président de la République que nous pourrions l’envisager à la date du 11 mai, sous réserve de la situation sanitaire. Cela exige que nous soyons tous au rendez-vous et nous n’avons pas le droit de ne pas le réussir.

Lors de la séance des questions au Gouvernement, j’ai d’abord exprimé tout mon soutien aux familles endeuillées et aux professionnels et bénévoles engagés dans la lutte contre le coronavirus.

Pour bâtir la stratégie de sortie de sortie, mes questions ont porté sur trois points :

  • Les masques :

Pour réussir la sortie du confinement, il faut des masques pour protéger celles et ceux qui doivent l’être et éviter les contaminations de gré à gré :

Qui devra se protéger ? Quand serons-nous clairs sur les normes, l’encadrement du prix et les réseaux de distribution des masques ?

  • Les tests :

Tester sérologiquement la population c’est l’assurance de résultats fiables, permettant un déconfinement sécurisé.

La validation de tests est en cours, suivie par la Direction générale de la Santé. La seule technique qui fonctionne est l’élisa spécifique et sensible. Ces tests ne sont pas des savonnettes comme en Corée ou à Singapour car peu sensibles et leur coût en réactif est de 12 à 15 euros. Si des machines existent, chinoises, américaines ou japonaises, le plus important est de s’assurer de la disponibilité des réactifs pour faire les tests. C’est pourquoi j’ai demandé au Premier Ministre quand nos technologies seront prêtes en sérologie, quand nous serons en capacité de produire ces tests fiables,  en nombre suffisant.

Il faut sortir de la stratégie du coup par coup pratiquée et définir une stratégie globale en s’appuyant sur toutes les laboratoires. Avec 400 laboratoires hospitaliers, 50 laboratoires départementaux et 3 200 laboratoires privés, j’ai évalué qu’on pourrait tester 30 à 40 millions de personnes en deux mois.

  • Le retour de tous les personnels de santé dans les établissements pour personnes âgées dépendantes et dans d’autres structures d’hébergement :

j’ai salué la décision du Gouvernement de rétablir les droits de visite pour les familles.

Nous devons redoubler de vigilance et c’est pourquoi je l’ai alerté sur le glissement des résidents, c’est à dire la dégradation de leur état.

Dans cette optique, les kinésithérapeutes, les ergothérapeutes, les orthophonistes, ainsi que d’autres professionnels de santé indispensables seront-ils autorisés à revenir dans les établissements ?

Vous pouvez suivre mon intervention et les réponses du premier Ministre sur ce lien : https://youtu.be/IX3XhtonfuA