« Nous ne pourrons redresser la France qu’unis, rassemblés et combatifs »

En réunissant plus de 4 millions d’électrices et d’électeurs, le premier tour de la primaire de la droite et du centre a été un vrai succès populaire.
Cette mobilisation exceptionnelle traduit un profond désir d’alternance des Françaises et des Français, qui veulent mettre fin à un quinquennat marqué par les mensonges et l’échec.
Elle conférera une légitimité incontestable au vainqueur, une légitimité indispensable pour préparer l’alternance. A l’issu de ce premier tour, François Fillon est arrivé largement en tête devant Alain Juppé.

Une nouvelle campagne a commencé : je souhaite qu’elle reste digne, et que nous évitions les divisions, les invectives et les polémiques qui ne feraient que nous affaiblir.

Le débat de jeudi permettra, je le souhaite, une confrontation programme contre programme, entre deux hommes d’Etat empreints d’un véritable sens du devoir.
Alain Juppé, que j’ai fait le choix de soutenir, et François Fillon, dont je connais la valeur pour avoir appartenu à la majorité qu’il a conduite, sont deux candidats à la hauteur de la crise grave que la France traverse.
Dimanche prochain, le plus important sera évidemment d’être rassemblé derrière le vainqueur de la primaire pour faire gagner la droite et le centre en 2017.

Vous pouvez compter sur moi pour soutenir sans réserve le vainqueur de cette primaire, comme je m’y suis toujours engagé.
Nous ne pourrons redresser la France qu’unis, rassemblés et combatifs.

Catégorie: