Philippe Vigier, invité de Nicolas Beytout, pour l’Opinion, 13 novembre 2019

Libertés et territoires, le groupe parlementaire que je co-préside avec mon collègue Bertrand Pancher, député de la Meuse, a un an. Initailement composé de 16 députés, il en compte désormais 19. Tous ses membres sont des femmes et des hommes d’expérience et de terrain qui ont souhaité être force de proposition pour relever les défis auxquels notre pays est confronté.

La priorité de notre groupe est de défendre nos territoires, ruraux et urbains, auprès des instances nationales et de mettre en valeur leurs richesses, leurs forces et leurs diversités face à toutes les contraintes auxquelles ils peuvent être confrontés.

Face aux fractures, la France des solutions passe par les territoires,  à condition que le Président et le Gouvernement leur fassent confiance par une seconde étape de décentralisation, en les rendant plus forts et plus autonomes. Il faut corriger la loi NOTRe qui a mis à sac nos territoires.

La crise de notre système de santé, la réforme des retraites, l’immigration, la précarité sont autant de tensions qui se cristallisent. Le président doit reprendre la main, il doit rassurer.

Je vous invite à retrouver mon interview de mercredi 13 novembre sur ce lien :

https://www.lopinion.fr/video/lopinion/toutes-tensions-sont-en-train-se-cristalliser-previent-philippe-vigier-202830?fbclid=IwAR3MBrdO5OpiRU7_wFvbeRkkdV-XwEZrmn5ecJbyznAR34fWgZhjjn5EeF8