Privatisation d’Aéroports de Paris, nouvelle étape vers un référendum suite à la décision du conseil constitutionnel, 9 mai 2019

Comme la majorité des députés du groupe Libertés et territoires que je préside à l’Assemblée nationale, dans le projet de loi PACTE, je m’étais prononcé contre la privatisation d’Aéroports de Paris et ce pour des raisons sur lesquelles je me suis déjà exprimé.

Le conseil constitutionnel vient de prendre une décision que je salue et que j’ai le plaisir de porter à votre connaissance : ainsi, une nouvelle étape vers un référendum est ouverte si la proposition de loi référendaire  obtient le soutien de 10 % du corps électoral.

Avec mes collègues, nous serons particulièrement vigilants quant aux conditions de collecte de ces signatures.