Renoncement à la révision constitutionnelle

Pour Philippe Vigier, Président du groupe UDI, François Hollande porte seul responsabilité dans l’échec du Congrès.

« En annonçant qu’il ne convoquerait pas le Congrès pour réviser la Constitution, François Hollande abandonne deux mesures importantes dont il avait lui-même fait des priorités : La première permettait de s’assurer que l’état d’urgence était parfaitement efficace pour lutter contre la menace terroriste, l’autre symbolique, la déchéance de nationalité pour les terroristes, démontrait la détermination de la France à exclure de la communauté nationale toutes et celles et toutes ceux qui s’attaquaient à ses valeurs et à ses membres.

En lançant ce débat de manière improvisée, sans même avoir l’appui de sa propre majorité, François Hollande a enlisé notre pays dans des débats interminables et stériles, sans qu’aucune mesure n’ait été décidée pour assurer la sécurité des Françaises et des Français.

Notre groupe avait pris ses responsabilités en soutenant cette réforme constitutionnelle. Nous regrettons par conséquent que François Hollande ait une nouvelle fois fait passer les intérêts de la gauche, qui menaçait d’imploser avec le débat sur la déchéance de nationalité, avant l’intérêt supérieur de la Nation.

Cet énième renoncement de François Hollande démontre son incapacité à rassembler. Il nous faut maintenant agir, pour mieux armer notre pays face aux dangers du terrorisme.

Notre groupe demande que le Parlement légifère en urgence , afin d’adapter l’état d’urgence aux menaces nouvelles et encadrer son utilisation » déclare Philippe Vigier.

Catégorie: