Lettre d’informations

Pour rester informé régulièrement de l'actualité de Philippe Vigier, n'hésitez pas à vous inscrire à sa Lettre d'informations :
Loading

Soutien aux attentes des agriculteurs face aux ravages des pucerons

C’est sur des parcelles ravagées par une virose que j’ai répondu à la demande de tous les acteurs de la filière semences pour aborder une autre problématique sanitaire majeure : la destruction de cultures porte-graines.
En effet plusieurs agriculteurs m’ont déjà signalé et continuent de dénoncer cette calamité : cette année la pullulation des pucerons vecteurs de nombreux virus a flétri les étages floraux de nombreuses cultures porte-graines et industrielles, aussi. Sans fleur pas de fructification.

Malgré la mise en oeuvre de différents moyens de lutte en culture, à ce jour, par exemple, plus de 70% des parcelles de semences d’épinards sont détruites et 80% pour les pois.
Des agriculteurs-multiplicateurs, des représentants de toute la filière avaient donc invité les parlementaires sur le terrain pour présenter la situation, ses conséquences sur toute la filière, l’emploi, et le risque de délocalisation des productions alors que la France est le premier exportateur mondial de semences.
A l’heure où le traitement des semences est interdit, traitement qui empêchait le développement de pucerons, aucune réponse alternative n’a été apportée malgré les promesses. Il faut donc apporter plusieurs traitements d’insecticides, soit 10 kg par hectare, alors qu’avant c’était une pellicule sur la graine mise en terre. Et le ravage se fait malgré tout, le temps de la mesure du problème.

En attendant que la recherche variétale, que la recherche génétique apporte des réponses durables, sans OGM, des solutions alternatives, des dérogations temporaires doivent être obtenues.

Je me suis engagé à relayer les attentes de la filière en portant le débat à l’Assemblée nationale et en co-signant avec les deux sénateurs, Albéric de Montgolfier, représenté sur place, et Chantal Deseyne, un courrier au Ministre de l’agriculture dont vous pouvez prendre connaissance sur le lien suivant :

2020-0709 courrier ministre agriculture E&L